Le lieutenant Price est un officier anglais logé chez les parents d'Armand, à Boulogne.

Bien cher Monsieur

Vraiment vous me comblez. Déjà depuis longtemps, cigarettes et tabac anglais, provenant de votre grande amabilité, affluaient dans les petits envois qu’il m’était fait. Un magnifique et très utile couteau, qui m’a déjà servi grandement et qui est l’envie de beaucoup, est venu combler un de mes désirs grâce encore à vous. Et maintenant un paquet, nouveau cadeau de votre part, vient de me parvenir, un paquet où tout était fait pour me plaire et me faire plaisir. Oui, vous me comblez véritablement et je ne sais comment vous remercier.

Soyez cependant assuré que je vous suis très reconnaissant de vos très aimables envois. Merci, merci beaucoup de tout cela, et des agréables moments que m’ont procuré vos charmantes et excellentes cigarettes. Elles ont dissipé bien des ennuis, et quelques moments de tristesse. Merci, un très cordial merci.

Veuillez, cher Monsieur, accepter mes remerciements et croire à mon sincère désir de faire votre connaissance bientôt.

Recevez mes respectueux hommages avec l’expression de ma sincère admiration pour votre vaillante armée qui nous aide si efficacement et qui contribuera largement à notre prochaine victoire.

Vive l’Angleterre ! Vive la France !

Votre tout dévoué et reconnaissant

A. Bourgain