Les parents d’Armand Bourgain espèrent que leur fils a été fait prisonnier. La lettre suivante a été envoyée par l’agence des prisonniers, 5 rue Jules-Lefebvre à Paris.

13 octobre 1916

Monsieur,

A nos fichiers nous avons un Bourguin Armand du 91e d’infanterie interné à Regensburg, domicile 35 rue du Petit-Bois à Charleville.

Nous avons aussi un Bourgoin Armand du 91e d’infanterie également interné à Regensburg. Nous croyons qu’il n’y a là qu’une simple erreur d’orthographe et qu’il s’agit du même prisonnier.

Nous possédons ce renseignement depuis avril 1915.

S’il nous parvenait autre chose, nous vous tiendrions au courant.

Recevez, Monsieur, nos salutations distinguées.

M. Robert