Le samedi 20 mars 1915, la lettre d’un officier du 13e bataillon de chasseurs était publiée par « le Démocrate savoisien ». Les noms propres de personnes n’étaient pas identifiables.

Lettre d’un officier du 13e bataillon de chasseurs alpins, à un camarade blessé en traitement à Chambéry.

8 mars 1915.

Mon cher ami,

Nous venons d’assister à la plus impressionnante cérémonie : la remise de la croix de la Légion d’honneur aux capitaines de la Cie., G... et B...(Bonnet) de la T...(Tour), et celle de la Médaille militaire à deux sous-officiers.

Cette cérémonie a été présidée par le colonel commandant notre brigade de chasseurs (Tabouis). Elle a eu lieu sur le champ de bataille même de Hartmannswillerkopf, au fortin conquis par nous le 5 mars, à la barbe des Boches qui n’étaient pas à 100 mètres, sous leurs balles et par un temps de brouillard et de neige.

Pas d’ouverture ni fermeture de ban, mais deux feux de salve sur les Boches. J’ai eu là une des plus pures joies de la campagne. Après la  cérémonie, j’ai serré T... sur ma poitrine et nous nous sommes embrassés en parlant de toi.

Voilà toute ton ancienne compagnie décorée. Bravo les braves !

Les journaux disent ces jours-ci que nous soutenons les assauts les plus féroces à Hartmannswillerkopf. Nous avons eu les 5, 6, 7, surtout le 7 mars, des contre-attaques furieuses ; les Boches écument de rage ! mais on tient bon.

De la T... (Tour) l’a échappé belle le 7, je venais de le quitter, une balle a effleuré son épaule droite, traversant sa vareuse ; à un centimètre à peine plus bas et il y était ! une autre balle a traversé sa culotte.

Ce soir, on a arrosé ces croix dans une réunion rapide de quelques poilus.

A bientôt de tes nouvelles.

R.... (Rémy ?)

Un mois plus tard, « le Démocrate savoisien du samedi 24 avril 19151915 publiait les noms parus à « l’Officiel »

CITATIONS A L’ORDRE DE L’ARMEE

13e chasseurs. – Nous sommes heureux de donner les noms des officiers et des sous-officiers ci-après du 13e chasseurs qui ont été cités à l’ordre de l’armée :

M. Bonnet de la Tour, capitaine ; MM. Rémy et Viallet, lieutenants ; M. Bidet, sous-lieutenant ; MM. Rossilière et Jolivet, adjudants ; MM. Buis, aspirant et Vuillet, sergent-major.

Ces vaillants soldats, dont plusieurs ont payé leur héroïsme de leur vie, ont bien mérité de la patrie.