lundi 25 juillet 2005

Ballade du soldat fou

Si j’en reviens, honni soit qui mal y pense Mais lui ne reviendra pas Il est demeuré là-bas Auprès du porche aux douves de silence Qu’il reste donc ! Je me passerai de lui Qu’il reste si bon lui semble Une ombre qui lui ressemble Obstinément revient me chercher chaque nuit Roger Cadot
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]