Paru dans le patriote républicain du 3 mars 1915 :

Pour assurer un travail rémunérateur à la main-d’œuvre féminine, le Service de l’intendance confierait à diverses organisations ouvrières féminines, Syndicats, Patronages, Ouvroirs, etc., la confection de chemises et caleçons.

Le tissu serait fourni par le Service de l’intendance ; le fil et les menues fournitures seraient fournis par les groupements d’ouvrières ; les prix seraient calculés de telle façon que l’ouvrière devrait recevoir au minimum 0,35 f. pour confection de chemise, 0,25 f. pour confection de caleçon – coupe et menues fournitures non comprises – ou bien 0,45 f. par chemise ou 0,35 f. par caleçon si l’ouvrière assure elle-même la coupe et les menues fournitures.

Il ne serait traité qu’avec des groupements pouvant assurer au minimum 100 chemises et 50 caleçons par semaine, soit 150 effets.

Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser au sous-intendant militaire à Chambéry.