asse_robert_150708

Robert Asse, gagnant de nombreuses courses en Bretagne, un des bons poulains de la maison Automoto, nous écrit en ces termes :

A l’attaque du 7 juin à Hébuterne, je fus brutalement atteint à la tête par un éclat d’obus. Pour la première fois depuis huit mois je dus quitter le front. Ma blessure était grave et l’opération du trépan fut reconnue indispensable. Il faut croire que j’avais le crâne particulièrement solide car actuellement je suis en convalescence au château de Laversine et j’escompte être sous peu complètement rétabli.

Je vais être évacué dans ma chère Bretagne, en attendant que j’aie récupéré tous mes moyens pour retourner coopérer au formidable match.

Et lorsque je serai à nouveau « là-bas » je m’emploierai, comme les copains, avec toute mon énergie et la volonté que je dois au sport, à refouler les envahisseurs.

Après la guerre, d’où je pense bien revenir intact, j’ai l’intention de jeter aux orties ma blanche hermine et de passer professionnel. Et la victoire plus proche peut-être qu’on ne le pense et qui, en tous cas ne peut nous échapper, me permettra de mettre à exécution ces projets d’avenir.