La presse en général et la presse régionale en particulier nous apportent une somme d’informations considérable concernant la période de la Grande-Guerre et ses suites.

Voici une information trouvée dans le journal « La Croix de Savoie » daté du dimanche 27 septembre 1914.

 

la_croix_de_savoie_fusille_jacquot_bergheim

 

Héroïsme d’un jeune Alsacien

A Burgund, près de Sainte-Marie-aux-Mines, les Allemands, se présentant à l’entrée du village, demandèrent aujeune Théophile Jacquot, âgé de 18 ans, si les Français occupaient quelques maisons du bourg. Sur la réponse négative du jeune homme, les Allemands s’aventurèrent dans le pays, où ils furent accueillis par une très vive fusillade.

Après un violent combat, nos soldats se retirèrent. Les Allemands, retrouvant le jeune homme, le firent prisonnier. Interrogé, le jeune Alsacien déclara qu’il avait parfaitement connu la présence des Français et que c’était en connaissance de cause qu’il avait trompé les Allemands. Ceux-ci décidèrent de le fusiller.

L’exécution a eu lieu à Bergheim.

 

   

 

 

68_bergheim_monument_jacquot_01

 

 

 

 

68_bergheim_monument_jacquot_02

 

 

 

Théophile Jacquot est inscrit sur le monument aux morts de Sainte-Marie-aux-Mines comme victime civile.

02_sainte_marie_aux_mines_mam