Samedi 3 octobre 1914
Hier soir nous avons couvert notre tranchée ; cela ne nous a pas empêchés d’avoir froid dans la nuit ; j’ai surtout souffert du froid aux pieds. Dans la matinée, brume très épaisse jusque vers 10 heures. Nous en profitons pour sortir de la tranchée et battre la semelle. Le soleil apparaît et chacun se terre. Journée relativement tranquille ; quelques obus sont passés sur nos têtes ; les Allemands bombardent Esnes, cela leur arrive presque chaque jour. Nos 75 leur ont lancé nombre de nos pruneaux. Quelques coups de fusils sont tirés par les Allemands qui occupent des tranchées à environ 400 m de nous. Notre premier peloton a répondu ; un soldat de la 2e section a été blessé aux doigts. Relevés à 9 heures du soir par la 24e Cie (le 240e ?) nous rentrons à Montzéville.
Dimanche 4 octobre 1914
Sommes cantonnés. Rien de nouveau. 600 Corses sont arrivés. Ce sont pour la plupart des jeunes engagés, appelés, etc. J’ai retrouvé quelques camarades.
Lundi 5 octobre 1914
Dans la matinée nous creusons des tranchées près d’Esnes. Nous rentrons à midi. Après déjeuner – au cantonnement.
Mardi 6 octobre 1914
Journée passée au cantonnement à Montzéville. Voilà trois jours que nous ne bougeons pas : c’est une veine.
Mercredi 7 octobre 1914
Nous avons quitté Montzéville hier soir à 5 heures pour aller cantonner à Esnes – disait-on. En fait, nous avons passé la nuit dans les tranchées en avant d’Esnes ; nous y passons aussi la journée. Rien de saillant. Nous sommes en troisième ligne. Ce matin on nous a apporté des boucliers défensifs de tranchées ; si chaque soldat en avait un, on serait inexpugnable.
Dans la soirée, les canons allemands tirent sur les tranchées occupées par le 55e à environ 800 m à notre gauche.
Au loin, devant nous à 7 ou 8 km, nous apercevons très distinctement Montfaucon, objet de nos soucis et tombeau de plusieurs de nôtres et peut-être même de plusieurs d’entre nous.
Une note informe le capitaine que nous allons cantonner, ce soir, à Esnes et que nous allons réoccuper les tranchées demain à 5 heures.