mardi 29 juin 2010

Evaluation de l'état sanitaire de l'adjudant Martini

« Après quelques moments de repos on nous a replacés dans une autre ambulance un peu plus confortable – pas beaucoup plus – et nous sommes repartis par une route moins dure parce que pas exposée.« Nous sommes arrivés, à la tombée du jour, à l’Hôpital de campagne de l’armée. C’était toute une série de très grandes tentes en toile. L’installation devait être aussi parfaite que possible pour l’époque.« Aussitôt descendus des ambulances nous avons été pris en charge par des infirmières qui ont commencé par nous faire un peu de toilette... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]