Georges Marie RUFF, sapeur-Mineur à la compagnie 8/1 du 4e Régiment du Génie a été tué à l'ennemi le 14 janvier 1915 à Marbotte. Il était né le 15 mars 1892 à Saint-Galmier (Loire). Son décès est transcrit à Bourg-Argental (Loire), lieu de son domicile familial.

Son acte de décès nous informe de la façon suivante : Fils de Georges et de BÉRAUD Marie Elisa.

Témoins :  RENAUD Bernard, lieutenant et ROBAS Pierre, sergent, tous deux à la Cie 8/1 du 4e Génie.

Mort par suite de blessures de guerre le 14 janvier 1915 à Marbotte (Meuse).

rg_004_ruff_georges_marie_compagnie_8-1

L'Historique de guerre du 4e Régiment du Génie s'intéresse à la journée du 14 janvier 1915 pour la compagnie 8/1 et cite le sapeur Ruff :

Le 14 janvier 1915, une attaque partielle est déclenchée dans le secteur du bois d’Ailly. Il s’agit, après l’explosion du fourneau qui va bouleverser le saillant de la tranchée ennemie fortement organisée, de sauter dans l’entonnoir, et de s’y maintenir. A l’heure fixée, la mine joue avec les résultats attendus. Une section d’infanterie précédée d’un détachement de sapeurs de la Compagnie 8/1 chargé de faire à la cisaille des brèches dans le réseau, atteint sans pertes sensibles l’objectif. Reste à s’y maintenir, à conserver le gain coûte que coûte. Les sapeurs se mettent au travail. L’ennemi, son premier moment de stupeur passé, contre-attaque. A trois reprises, il s’élance mais en vain. Bientôt les grenades tombent serrées au milieu des défenseurs dont les rangs s’éclaircissent, les munitions sont sur le point d’être épuisées, les cartouches même vont manquer. Pendant que le sapeur Risset, blessé dès le début près du barrage en sacs à terre, renvoie les grenades qui lui sont lancées, le sapeur Ruff sort de la tranchée et court dans la première ligne française se réapprovisionner. Il faut maintenant revenir sous le feu des mitrailleuses allemandes qui balaient sans répit l’espace à parcourir, et Ruff, qui avait été volontaire pour l’attaque, n’a pas un moment d’hésitation. Il s’élance mais une balle au front le couche à terre sur le parapet de la tranchée conquise. Sa mission est remplie, ses camarades peuvent tenir jusqu’au bout.

Il est inhumé tombe n°458 de la nécropole nationale "Marbotte" à Apremont-la-Forêt.

rg_004_ruff_georges_marbotte_100520