L'article précédent a permis d'identifier quelques officiers du bataillon.

Pour mémoire voici de nouveau la photographie du groupe.

 

bis

L'un d'eux retient notre attention. Il s'agit du capitaine Georges, Alexandre CHICOTOT.

Ce capitaine est fort connu comme médecin de l'hôpital Trousseau à Paris, mais aussi comme artiste peintre.

 

btca_001_chicotot_georges_alexandre_capitaine_1re_compagnie

C'est le 31 janvier 1855 que naît à Paris Georges, Alexandre CHICOTOT, fils d'Alexandre et de Henriette, Laurence COCHET.

Marié le 26 juillet 1894 à demoiselle Blanche JACOB. Domicilié 77, rue Rambuteau à Paris (1er). Le couple a deux filles (situation établie en mars 1912).

Chevalier de la Légion d'Honneur le 24 janvier 1912, étant capitaine, réserviste au 1er Bataillon Territorial de Chasseurs Alpins.

On lira avec le plus grand intérêt son dossier Légion d'Honneur avec la recherche CHICOTOT.

Voici son élogieuse citation alors qu'il est chef de bataillon commandant le 7e B.T.C.A. : Citation à l'% de l'armée du 1er avril 1917, Officier de la Légion d'Honneur : "Officier supérieur d'une haute conscience. Animé d'un profond sentiment du devoir. Commande avec autorité un Bataillon Territorial placé dans un secteur difficile et pénible et donne à tous un noble exemple d'énergie et de patriotisme. Une blessure."

Voici maintenant le médecin, pionnier de la radiothérapie et l'artiste :

Autoportrait du Docteur Chicotot (1907) :

http://ateliercst.hypotheses.org/711 et http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=528

Tubage à l'hôpital Trousseau, peinture du Dr Georges Chicotot. On le voit assis, de face.

http://www.histoire-image.org/pleincadre/index.php?i=529

Comme beaucoup de radiologues, Chicotot est mort des suites d’une radiothermie.