mercredi 18 mai 2005

Courrier de la mission catholique suisse en faveur de prisonniers de guerre à Fribourg

Les parents font des démarches auprès de tous les organismes ; et il existe bien un Armand Bourgain, prisonnier des Allemands. Mais il l’est depuis 1914. Ce n’est pas lui... Fribourg, le 21 novembre 1916 La mission catholique suisse a l’honneur de vous transmettre le renseignement suivant qu’elle a obtenu du camp de Regensburg au sujet du militaire recherché : Bourgain Armand, caporal, 1er bataillon de chasseurs à pied, par Monsieur A. Bourgain. Il a existé à la 17e compagnie du camp de Regensburg, Bourgain... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 17 mai 2005

Lettre de l'agence des prisonniers du 13 octobre 1916.

Les parents d’Armand Bourgain espèrent que leur fils a été fait prisonnier. La lettre suivante a été envoyée par l’agence des prisonniers, 5 rue Jules-Lefebvre à Paris. 13 octobre 1916 Monsieur, A nos fichiers nous avons un Bourguin Armand du 91e d’infanterie interné à Regensburg, domicile 35 rue du Petit-Bois à Charleville. Nous avons aussi un Bourgoin Armand du 91e d’infanterie également interné à Regensburg. Nous croyons qu’il n’y a là qu’une simple erreur d’orthographe et qu’il s’agit du même prisonnier. ... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 mai 2005

Le recordman du monde Mickler est tué par les Russes

Publication du 29 juillet 1915 : Dans un de nos précédents numéros, nous annoncions que le fameux champion allemand Georg MICKLER, recordman mondial du kilomètre, s’était engagé pour la durée da la guerre et avait été expédié sur le front russe. Aujourd’hui, la nouvelle nous arrive que MICKLER, au cours d’un combat auquel il participait a été tué par nos fidèles alliés. MICKLER avait fait preuve d’une très grande bravoure à diverses reprises et avait été décoré de la croix de fer. Abstraction faite de sa qualité... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 15 mai 2005

Chez nos amis les Anglais, Pat MAC ENROY est maintenant capitaine

Paru dans SPORTING le 5 août 1915. Si, parmi nos valeureux boxeurs qui font magnifiquement leur devoir sur le front, Edouard BROCHET est celui qui attire plus particulièrement l’attention des partisans du « noble art », les sportsmen anglais, eux, ont leurs regards braqués sur Pat MAC ENROY. Nous savons, en effet que, parti au feu comme caporal, notre brave ex-champion de France des poids légers est actuellement sous-lieutenant, à moins qu’il n’ait été promu lieutenant, grade pour lequel il avait été proposé avant de venir en... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 mai 2005

Le monument aux morts de Cuisery (Saône-et-Loire).

Pour ce jeudi de l’Ascension, voici un monument aux morts exceptionnel. Il s’agit de celui de Cuisery ( Saône-et-Loire ), commune de 1 505 habitants en 1997. Cette cité très accueillante est désormais connue pour être « village du livre ». De nombreux libraires s’y sont installés et un marché mensuel s’y tient. http://perso.wanadoo.fr/villagedulivre/ Le monument est situé en plein centre de la commune sur la place d’Armes, devant l’hôtel de ville, et à côté du syndicat d’initiative. Impossible de le manquer et les jours de... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 mai 2005

Lettre de Louis Deflou, compagnon d'armes d'Armand Bourgain.

Cette lettre a été envoyée par Louis Deflou, compagnon d’armes d’Armand Bourgain au 1er BCP. en réponse à une lettre du père d’Armand Bourgain. Le 31 janvier 1916 Cher Monsieur Votre lettre m’a causé une agréable surprise. Les marques de sympathie que vous me témoignez me touchent d’autant plus qu’elles me rappellent l’amitié d’Armand. Je conserve bon espoir de le revoir un jour. Et dans cette espérance qui, croyez le bien, n’est pas une illusion, je vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’expression de mes... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 mai 2005

Lettre de la mère de Louis Deflou, compagnon d'Armand Bourgain

Cette lettre a été envoyée spontanément par Madame Deflou, mère de Louis Deflou, compagnon d’armes d’Armand Bourgain au 1er BCP. Dunkerque, le 13 novembre 1915 Monsieur et Madame Bourgain Dans le combat du 25 septembre deux garçons, deux amis étaient dans la première vague d’attaque. L’un était votre fils Armand et l’autre était mon fils Louis Deflou. Que s’est-il passé ? Nous ne le saurons jamais exactement. Une chose est certaine, c’est que mon enfant a été cruellement blessé de deux balles. La première au bras... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 11 mai 2005

Mort du caporal Bourgain, le 25 septembre 1915.

Le caporal Armand Bourgain est disparu le 25 septembre 1915 à Angres ( Pas-de-Calais ). Ce n’est que le 8 avril 1921 qu’un jugement devait le déclarer décédé sur le champ de bataille et lui attribuait la mention « Mort Pour la France ». Voir sa fiche : ici  L'objectif du bataillon lors de la grande attaque du 25 septembre était limité à gauche par les corons d'Angres, à droite par le Bois en H. accroché aux pentes de Givenchy. D'un bataillon monté à 28 officiers et 1200 hommes, il restait 9 officiers et 500... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 10 mai 2005

A M. le chanoine, curé doyen d'Etaples, le 18 septembre 1915.

Bien cher Oncle J’ai appris par Le Télégramme la belle distinction honorifique dont vous a revêtu Monseigneur l’évêque d’Arras, distinction qui vous était due grâce à vos grands mérites depuis longtemps. Acceptez, bien cher Oncle avec mes plus vives et mes plus sincères félicitations mes vœux fervents de longue vie encore parmi nous. [...]. Votre neveu affectueux qui vous embrasse de tout cœur. A. Bourgain PS. Excusez s’il vous plaît l’emploi du crayon, l’encre me faisant défaut.
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 mai 2005

Carte-lettre du 13 septembre 1915

Viens de recevoir le paquet contenant saucisson, café, cacao, thé, etc. Merci beaucoup. Les boissons me seront très utiles aux tranchées, surtout après chaque nuit. Suis toujours en bonne santé et toujours content. Merci et bons baisers à tous. Votre fils affectueux.
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]