lundi 22 août 2005

La "Marseillaise" des Alliés

Document assez rare puisque édité localement au profit des blessés militaires et des victimes de la guerre par la Société philanthropique de Saint-Cyr-Anglefort (Ain). S’adresser à Melle Borron trésorière de a Société.En août 1914, les textes patriotiques de ce genre sont particulièrement délirants, mais tout à fait indiqués pour approcher l’état d’esprit de la population. LA MARSEILLAISE DES ALLIÉSAir : « LA MARSEILLAISE »Ch. TELLIAL. 1er Couplet : SERBIELa gloire pure qui rayonneSur vos héros divinisésNobles... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 21 août 2005

En lâchant l'barda

A mon vieux camarade le Capitaine Christian Frogé. La v’là donc finie, c’te salop’rie d’ guerrequ’on pensait, d’abord, qu’a n’ dur’rait qu’ quéqu’ jours...– quéqu’ jours ou quéqu’ moés, on n’ s’y trompait guère...Après, on a cru qu’a dur’rait toujours !Enfin, c’est passé, les jours de misère,et nous v’là rentrés... on n’est pus soldats !« Démobilisé »... n’en v’là, d’eune affaire !Dempis si longtemps qu’ j’étions militaire,j’ vas-t-î s’ment, vanquié, savoér coument fairepour lâcher l’ barda ? J’ vas terjous au... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 20 août 2005

T'nez bon les gâs !

T’nez bon, les gâs! Voilà qu’ça barde,et ça n’ s’rait pas l’moment d’ flancher :Guillaume a fait donner la Garde...T’nez bon, les gâs, couine ein rocher !Tiens bon, Poilu, dans 1a Tranchée,Mitrailleur ou ben Fusilier,tiens bon dans l’attaqu’ rapprochée,tiens bon ta grenad’, Grenadier !Artilleurs de tout’s les Batt’ries,Aviateurs, Marins et Soldats,« Allez, Enfants de la Patrie !t’nez bon, les Gâs ! Tiens bon ta plum’, vieil Auxiliaireclassé « Inapt’ Définitif » !Peux-tu donc point êtr’ Secrétaire,mieux qu’ein Gâs du... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 19 août 2005

"Bonhommes !"

Au Commandant Milhavet. «  Tous les «  bonhomm’s  » aux pomm’ de terre ! » – « Vingt bonhomm’s en bas dans la cour ! » ça, c’était l’ métier militaire pendant l’ temps d’ paix, au long des jours... mais à présent qu’on est en guerre des « bonhomm’s », on en d’mand’ toujours ; c’est plus pareil, mais c’est tout comme, à part ça, pourtant, qu’ c’est sérieux’ : Am’nez-vous, les jeun’ et les vieux, tous les « Bonhommes » ! « Faut cinq « bonhomm’s » pour eun’ patrouille ! » –... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 18 août 2005

La roulante

A Jean Galtier-Boissière, pour lui et pour le « Crapouillot ». Baladang boum, zim, baladangue !... dans l’train d’combat du Bataillon la « Roulant’ » saute, et roule, et tangue avec ein potin d’carillons ; par en d’ssour, ein chien tir’la langue en r’niflant la sent’ du bouillon... si chargée qu’a n’en est r’ssemblante à la roulott’ d’ein baladin, baladang zim, berlin-dindin ! V’là la « Roulante ! » Et pis darrière, en débandade, chaqu’ein portant son instrument, voilà la « Cuistance » en... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 17 août 2005

Recueil de poèmes

Marc Leclerc termina la guerre comme capitaine au 71e régiment d’infanterie territorial.Il écrivit des poèmes à prononcer avec l’accent de l’Anjou.Ces textes évoquent les 135e, 335e d’infanterie et le 71e territorial. Ils ont été écrit entre février 1918 et le 28 septembre 1919.Le recueil porte le titre d’un des poèmes, « En lâchant l’barda ! » En tout, nous avons 7 poèmes. Le petit livret est du format 12 XC 15. La publication s’en fit justement après que le barda fût lâché, en 1920.La poésie permet, à petites touches,... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 31 juillet 2005

Apollinaire

Voici l'acrostiche, fin du 12e poème à Lou, Si je mourais là-bas... L a nuit descend O n y pressent U n long un long destin de sang
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 juillet 2005

Apollinaire

Pour la troisième fois, je vous livre les poèmes qu’un correspondant me communique. Ils ont retenu son attention. Et la mienne, donc ! Un poète dans la forêt Regarde avec indifférence Son revolver au cran d'arrêt, Des roses mourir d'espérance Apollinaire, blessé au bois des Buttes
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 25 juillet 2005

Ballade du soldat fou

Si j’en reviens, honni soit qui mal y pense Mais lui ne reviendra pas Il est demeuré là-bas Auprès du porche aux douves de silence Qu’il reste donc ! Je me passerai de lui Qu’il reste si bon lui semble Une ombre qui lui ressemble Obstinément revient me chercher chaque nuit Roger Cadot
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 24 juillet 2005

Je n'ai plus d'âme

Je n’ai plus d’âme, Je n’ai plus de cœur, Je n’ai plus de ciel bleu, Non je n’ai plus d’idéal, Je n’ai plus qu’os, Chair et arme – Et la pluie drue S’acharne sur l’acier du casque. Jean Giono,  21 septembre 1917
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]