sport, sportifs, militaires, guerre, 1914-1918, boxe, rugby, natation, association, escrime, athletisme, jeux olympiques, cyclisme, tour de france
mercredi 3 octobre 2007

Est-ce le prochain Quinze national ? - 12e d'infanterie

Nos poilus sélectionnent L’équipe de rugby du 1er bataillon du 12ème d’infanterie, triée sur le volet et sérieusement mise au point par nos poilus, n’a pas encore enregistré une défaite. Il convient d’ajouter, toutefois, que cette équipe comprend des éléments de premier ordre, et qu’elle constitue un ensemble que n’eût pas désavoué la commission centrale pour son team national. Voici, les noms de ceux qui la composent : 1° TOULET ( Aviron Réolais ) ; 2° BELLOC ( Mont-de-Marsan ) ; 3° MAURIBOT (... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 17 septembre 2007

Aventures de rugbyman par Arnal du Racing

Avec les Anglais les bienfaits du sport.- A quoi sert le lancement du poids, Je suis depuis 5 mois bientôt attaché comme interprète à l'armée anglaise et j'ai la chance de me trouver dans un milieu essentiellement sportif. Un de nos lieutenants est champion de boxe du Middland ; un autre est un ex-joueur de rugby du Leicester. Aussi quand l'heure du repos arrive, en profitons-nous pour « sporter », afin de nous maintenir en forme. Cette guerre est assommante au fond. Non pas qu'elle entame notre moral. Mais combien était plus... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 16 septembre 2007

Sport au front, rugby, le 22 juillet 1915

RUGBY Le 257ème d’infanterie a battu le 58ème d’artillerie par 9 points à 3. Les essais du 257ème furent marqués par ANOUILH, du SBUC., LACOSTE et DUTHIL, de la Section Bordelaise. L’arbitre était notre confrère DELPON, du « Sportsman » de Bordeaux.
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 14 décembre 2005

Comment meurent nos sportifs

Paru le 18 février 1915 :Parmi les sportifs tourangeaux, Charles SEROUX, de l’USF., était très sympathiquement connu, et c’est avec une pénible émotion que ses compatriotes ont appris sa mort, au Champ d’honneur.Comme tous les autres sportifs, SEROUX a donné, à de multiples reprises, des preuves de sa vaillance et de son héroïsme.Il est tombé en brave, et rien ne peut en donner une affirmation plus éclatante que la lettre ci-après que son capitaine a adressée à Mme SEROUX.Madame,J’ai eu la douleur, pendant mon absence du front,... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 13 décembre 2005

Robert Asse, champion breton, a le crâne solide

Robert Asse, gagnant de nombreuses courses en Bretagne, un des bons poulains de la maison Automoto, nous écrit en ces termes : A l’attaque du 7 juin à Hébuterne, je fus brutalement atteint à la tête par un éclat d’obus. Pour la première fois depuis huit mois je dus quitter le front. Ma blessure était grave et l’opération du trépan fut reconnue indispensable. Il faut croire que j’avais le crâne particulièrement solide car actuellement je suis en convalescence au château de Laversine et j’escompte être sous peu... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 16 novembre 2005

Dimanche des Rameaux 1915, le 47e RI. et le QG. du 10e CA.

L’équipe du 47e d’infanterie L’équipe du QG. du 10e corps           Nos Poilus, pour être très occupés, ne perdent pas la notion du calendrier et s’efforcent d’en célébrer les fêtes toutes les fois où ils en trouvent l’occasion.C'est ainsi que le 47ème d’infanterie et le quartier général du 10ème corps d’armée ont célébré le dimanche des Rameaux par une journée de sport.Rien ne manquait à la fête, pas même le programme : le cliché... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 15 novembre 2005

Mayer est mort, Otto Meyer est prisonnier

             Dans notre dernier numéro nous donnions une lettre de l’ex-champion de France LECQUYER, relative à la mort du champion allemand Otto MEYER, en nous demandant s’il n’y avait pas confusion avec MAYER. Notre sympathique confrère, André LINVILLE, du « Gil Blas » nous écrit et dissipe définitivement le doute qui planait. Voici ce que dit notre confrère : « L’excellent ex-champion de France LECQUYER fait certainement erreur : Otto MEYER, n’a pu être tué en avril pour l’excellente... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 24 octobre 2005

Emile Verheyren, champion de Paris du 400 mètres haies

Le champion de Paris de 400 mètres haies, Emile VERHEYREN, fait parvenir une lettre publiée le 25 février 1915 « ... Arrivés au pont des Quatre-Enfants, dans l’Argonne, nous prenons nos positions, non pour un cross, mais dans les tranchées. Est-ce bien le mot qui convient à ces dernières ? Ne faudrait-il pas les appeler ruisseaux ? Elles sont, en effet, remplies d’eau qui nous arrive aux mollets et même aux genoux. Sans perdre un instant, nous nous attelons à la besogne. Pendant que les uns font la guerre, les autres tracent, de... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 23 octobre 2005

Le record de France du 1000 mètres, H. Arnaud

En ce temps là, le record de France des 1 000 mètres était détenu par H. ARNAUD qui l’avait couru en 2 m. 33 s. le 22 mai 1912 . Il était également recordman de France du 1 500 mètres. Il appartenait au CASG. (Club athlétique de la société générale). Voilà, c’est tout, pas même son prénom, H. Voici du mois de mai 1915, une lettre de lui : « Voilà bientôt huit mois que la guerre est commencée et je n’ai encore rien fait. Mais je me vois, malgré tout, obligé de donner de me nouvelles aux sportifs. Je croyais pouvoir me... [Lire la suite]
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 27 septembre 2005

Georges Lutz, champion cycliste

Le Chamois ne connait pas grand-chose sur la vie de Georges Lutz, tombé mort pour la France probablement le 12 février 1915. Mais comme il aime bien les cyclistes, il vous offre cette page. Si vous en savez plus, contactez le, il vous en sera reconnaissant.
Posté par le chamois à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]