INAUGURATION

AU COL DU BONHOMME, LE SAMEDI 12 AOÛT 1939, A 10 HEURES

du MONUMENT du GÉNÉRAL BATAILLE

Tué le 8 Septembre 1914 avec le Commandant ALLOIX, les Capitaines COUILLEAU et VALENTIN, les Lieutenants GONTHIER, ROY et SIMON

(Bronze dû au ciseau du Maître-Sculpteur Antoine)

COMITÉ D’ÉRECTION:

Président :

M. le général D’ARMAU DE POUYDRAGUIN, ancien gouverneur militaire de Strasbourg, président général du « Souvenir Français » d’Alsace.

Secrétaire-Trésorier général :

M. FÉLIX CARRÉ DE MALBERG, Premier président honoraire de la Cour d’Appel de Colmar, président du « Souvenir Français », Section de Colmar.

Secrétaire-Trésorier adjoint :

M. RAYMOND SPONY, membre du Comité des « Diables Bleus de Colmar » et du Comité d’Erection du Monument de la « Croix du Linge »

Membre :

M. le Chef de Bataillon CHATON, du 15-2, membre du Comité d’Erection du Monument de la « Croix du Linge ».

      Retrait du voile tricolore recouvrant le Monument. « Sonnerie -Aux Morts ! »

      Exposé des combats livrés au Col du Bonhomme en août et septembre 1914 par M. Raymond SPONY, Secrétaire-Trésorier Adjoint du Comité d’Erection du Monument du Général Bataille. Sonnerie des Refrains des Corps de la Brigade Bataille (5e, 15e B. C. P., 152e R. I.).

      Remise du Monument à M. M. les Maires du Bonhomme et de Plainfaing par le Président du « Souvenir Français », Section de Colmar, M. Félix CARRÉ DE MALBERG, Premier Président Honoraire de la Cour d’Appel de Colmar.

      Remerciements de MM. les Maires du Bonhomme et de Plainfaing.

      Allocution de M. le Général BRISSAUD-DESMAILLET, qui se trouvait aux côtés du Général Bataille lorsque celui-ci fut tué le 8 septembre 1914.

      Allocution de M. le Général GRATIER, trois fois grièvement blessé par l’obus qui tua le Général BATAILLE.

      Allocution de M. le général D’ARMAU DE POUYDRAGUIN, président général du « Souvenir Français » d’Alsace.

      Les Couleurs sont hissées. Sonnerie « Au Drapeau ».